Conférence: le temple d’Edfou

SONY DSC

SONY DSC

Samedi 18 juin 2016 à 10h15:

LE TEMPLE D’EDFOU ,
une conférence proposée par l’association Papyrus et présentée par Thomas Gamelin, Docteur en Egyptologie.
Situé à mi-chemin entre Louqsor et Assouan, le temple d’Edfou fait partie des édifices les mieux conservés en Egypte et sa visite est incontournable. Dédié à un dieu majeur du panthéon égyptien, le fils et héritier d’Osiris, cet édifice s’étend sur un vaste espace regroupant tous les éléments indispensables, d’un point de vue architectural, à la création d’un temple parfait mais aussi tout le nécessaire, au niveau liturgique, au culte de la divinité. La statue d’Horus, sa manifestation physique sur terre, est accompagnée d’un collège divin représenté sur les parois des nombreuses chapelles du temple qui fait écho aux principaux mythes égyptiens (la mort d’Osiris, la légende de la Lointaine, etc.) Mais plus que le réceptacle de la statue de la divinité et le support d’une certaine théologie, le temple d’Edfou est également le théâtre de nombreuses fêtes faisant de ce lieu un espace vivant et dynamique.

A l’auditorium du Palais des Beaux-Arts de Lille – Entrée rue de Valmy

Catégories: PAPYRUS | Commentaires fermés sur Conférence: le temple d’Edfou

A LA RECHERCHE DES ARTISTES PHARAONIQUES

C’est la prochaine conférence qui vous est proposée par l’Association Papyrus, le samedi 30 avril 2016.
Elle sera présentée par Dimitri Laboury, Dr en Egyptologie, maître de recherches du Fonds national de la Recherche scientifique de Belgique.
À l’Université de Liège, il dirige le service d’histoire de l’art et archéologie de l’Égypte pharaonique. Il est membre de plusieurs missions archéologiques en Égypte.

01

L’égyptologie s’est souvent contentée d’admettre que l’artiste pharaonique demeure un personnage particulièrement évanescent et insaisissable – voire inexistant – au sein du paysage que cette discipline s’efforce de reconstituer. En envisageant le cas des peintres responsables de la décoration des chapelles funéraires privées de la Nécropole thébaine sous la XVIIIe dynastie, l’exposé ambitionne de démontrer qu’avec une méthodologie adaptée et résolument interdisciplinaire, faisant usage de toutes les sources d’information disponibles sur le sujet, il est en réalité possible d’aborder la question de l’identité sociétale de ces peintres, ainsi que les modalités d’organisation concrète de leur travail, et même de suivre certains artistes individuels.

Catégories: PAPYRUS | Commentaires fermés sur A LA RECHERCHE DES ARTISTES PHARAONIQUES

KAROMAMA, BILAN DE DEUX CAMPAGNES DE FOUILLES

Karomama decouverte Ramesseum

MDP.-DSC05982

Samedi 19 mars à 10h15 à l’auditorium du Palais des Beaux-Arts de Lille, une conférence organisée par l’association Papyrus et donnée par Benoît Lurson.
Depuis 2010, le temple de Touy, un temple que Ramsès II fit bâtir pour sa mère dans l’enceinte du Ramesseum, est l’objet d’une fouille systématique qui a conduit à la découverte remarquable dela tombe de la divine adoratrice Karomama, qui vécut sous la XXIIe dynastie. Karomama est bien connue par le superbe bronze la représentant, qui fut rapporté par Jean-François Champollion et qui est actuellement conservé au Musée du Louvre à Paris.Creusée dans le sanctuaire nord du temple, cette tombe présente une taille et des aménagements hors du commun, que deux campagnes de fouilles permettent désormais de mieux connaître.

AfficheLurson2

Catégories: PAPYRUS | Commentaires fermés sur KAROMAMA, BILAN DE DEUX CAMPAGNES DE FOUILLES

Le dieu MIN, maître des déserts

Min maître des déserts -ouadi hammamat

Le samedi 27 février 2016, l’association PAPYRUS présente une conférence de Jean-Guillaume Olette-Pelletier: Le dieu MIN, maître des déserts: culte et dévotion en contexte expéditionnaire, de la fin de la Première Période intermédiaire à la fin du Moyen Empire.

Divinité archaïque du panthéon égyptien, maître du désert Oriental et dispensateur des richesses minérales, Min était particulièrement vénéré lors des expéditions minières. Entre graffiti, inscriptions, stèles et amulettes, les témoignages de son culte définissent des campagnes expéditionnaires quantifiables et datables avec précision pour la période considérée. La période de la fin de la Première Période intermédiaire à la fin de la XIIIe dynastie témoigne avec précision de l’importance de son patronage et des transitions des souverains.
Cette contribution a pour objectif de présenter les campagnes expéditionnaires placées sous le patronage de Min de la fin de la Première Période intermédiaire à la fin de la XIIIe dynastie
.

A 10h15, le samedi 27 février, à l’auditorium du Palais des Beaux-Arts de Lille, entrée rue de Valmy.

Pour des raisons de sécurité, cet accès est fermé dès le début de la conférence.

Affiche

Catégories: PAPYRUS | Commentaires fermés sur Le dieu MIN, maître des déserts

Découverte d’une nouvelle tombe à Abousir

Khentkaus III 5th Dynasty tomb in Abusir by Dr Miroslav Barta by Luxor Times 3.

Des archéologues tchèques viennent de découvrir en Egypte la tombe d’une reine jusqu’alors inconnue, « Khentkaous III », épouse d’un pharaon de la Ve dynastie qui régna il y a quelque 4.500 ans.
« Pour la première fois, nous découvrons le nom de cette reine qui était jusqu’alors inconnue avant la découverte de sa tombe, » affirme dimanche 4 janvier le ministre des Antiquités égyptien Mamdouh al-Damaty dans un communiqué.
La tombe a été mise au jour au sud-ouest du Caire, sur le site d’Abou Sir, qui comprend plusieurs pyramides de pharaons de la Ve dynastie, qui régna sur la Haute Egypte quelque 2.500 ans avant notre ère.

« Cette découverte « va permettre de nous éclairer sur certains aspects inconnus de la Ve dynastie, qui avec la IVe dynastie a été témoin de la construction des premières pyramides« , précise le ministre. La tombe daterait du milieu de la Ve dynastie (2494-2345 av.JC), selon un responsable du ministère.

La tombe a été découverte sur le site du complexe funéraire de Néferefrê, pharaon de la Ve dynastie, indique, de son côté, le directeur de la mission archéologique tchèque, Miroslav Barta, précisant que « cela laisse à penser que la reine était la femme de Néferefrê. »

Les archéologues y ont trouvé des ustensiles de la vie quotidienne, vingt-quatre en calcaire et quatre autres en cuivre, ainsi que des inscriptions murales faites par les ouvriers de la tombe, comprenant notamment le nom et les titres de la reine.

Khentkaus III 5th Dynasty tomb in Abusir by Dr Miroslav Barta by Luxor Times 2

Catégories: ARCHEOLOGIE, FOUILLES | Commentaires fermés sur Découverte d’une nouvelle tombe à Abousir

OSIRIS A L’INSTITUT DU MONDE ARABE

20151204_130646
20151204_130709
20151204_130743
20151204_130751
20151204_130816
20151204_130848_001
20151204_130855
20151204_130935
20151204_131002
20151204_131049
20151204_131039_001
20151204_131142
20151204_131154
20151204_131243
20151204_131301_001
20151204_131308
20151204_131401
20151204_131444
20151204_131701
20151204_132037
20151204_132110
20151204_132101
20151204_132137_001
20151204_132150
20151204_132158
20151204_131319_001
20151204_132207_002
20151204_132217
20151204_132224
20151204_132300
20151204_132420
20151204_132428
20151204_132513
20151204_132524
20151204_132749_001
20151204_132736_001

Catégories: EXPOSITIONS | Commentaires fermés sur OSIRIS A L’INSTITUT DU MONDE ARABE