Deux tombes de la XXVIe dynastie découvertes par une mission espagnole.

Des archéologues espagnols de l‘Université de Barcelone, sous la direction de Joseph Padro, et en collaboration avec le Service égyptien des Antiquités ont découvert deux tombes de la XXVIe dynastie, à Al-Bahnsa (ex Per-Medjed, puis Oxyrhynque) dans le gouvernorat de Minya en Moyenne Egypte.

L’une des sépultures appartient à un scribe. Deux encriers en bronze et deux calames ont été découverts près de sa momie qui est apparemment en bon état. Des milliers de poissons, dont certains sont momifiés, ont été également mis au jour dans cette tombe. Ceci s’explique sans doute par le nom donné par les Grecs à cet endroit – Oxyrhynchos – l’oxyrhynque, poisson très important dans la mythologie égyptienne car il était réputé avoir avalé le pénis du dieu Osiris. Parmi les autres découvertes, un bouchon de canope polychrome.

02

01

La deuxième tombe appartient à un prêtre dont plusieurs membres de la famille étaient également serviteurs du dieu dans l’Osiréion découvert il y a quelques années a environ 2 km à l’ouest. La sépulture a révélé des sarcophages en pierre, des vases canopes et des statuettes d’Osiris en bronze.

04

05

06

26th Dynasty tombs discovered in Minia 5

07

© Luxor Times

Report This Post

Catégories: ARCHEOLOGIE, FOUILLES | Laisser un commentaire

Être un enfant en Égypte ancienne par Amandine Marshall

MARSHALL ENFANT EGYPTE ANCIENNE

 Être un enfant en Égypte ancienne, par Amandine Marshall

Il n’y a pas de société, pas de famille, pas de reconnaissance sociale sans enfant. La façon dont les enfants étaient perçus, intégrés et élevés au sein de la famille et de la communauté établit les fondements même de la société égyptienne.

Si la vie quotidienne des jeunes Égyptiens ayant dépassé le stade de la petite enfance est le propos central du livre, il ne sera toutefois pas question d’une plongée dans leur univers. En effet, les sources antiques émanent principalement d’adultes masculins peu enclins à s’intéresser à la condition d’enfant. Le ressenti des jeunes Égyptiens et tout ce qui se rapporte à la sphère affective ne pourra donc jamais être déduit des sources. En revanche, la confrontation de quelque 6.600 documents établis sur une période de 3 500 ans aboutit à une réflexion plus générale sur la perception de l’enfant dans la civilisation égyptienne. Quels enseignements peut-on tirer de la façon dont l’enfant était représenté dans l’iconographie ? Comment était-il considéré par ses aînés ? Quels étaient ses rapports avec le monde adulte ? Quel était le quotidien d’un fils d’artisan ? Quel était celui d’un fils de fonctionnaire ? Quels jeux et jouets divertissaient les enfants ? Les enfants étaient-ils vraiment enrôlés très jeunes dans l’armée comme plusieurs textes le soulignent ? Quels moyens étaient engagés pour protéger les enfants des maladies, des démons et des revenants ? L’enfant avait-il un statut particulier au regard de la loi, de la société, de l’État égyptien ?

Richement documenté et illustré par presque deux cents planches et dessins, cet ouvrage offre un éclairage inédit sur l’enfance en Égypte ancienne.

Amandine Marshall est docteur en égyptologie et chercheur associé de la Mission archéologique française de Thèbes Ouest (LAMS / UMR 8220 CNRS – UPMC). Elle est également l’auteur de nombreux ouvrages sur l’antiquité dont Auguste Mariette et Les momies égyptiennes.

Report This Post

Catégories: LIVRES | Laisser un commentaire

LA COLLECTION D’ANTINOE A DUNKERQUE

  momieDunkerque et la collection d’Antinoé, cité de l’Égypte antique

Jusqu’au  31 juillet 2015, Le Musée des Beaux Arts de Dunkerque propose une exposition-dossier autour de l’une des pièces phare de sa collection : l’intrigante momie dorée !

Elle rend compte des recherches menées par des spécialistes, archéologues, ingénieurs, médecins,…,  pour lever le mystère sur son identité et rassemble d’autres objets également issus des fouilles d’Antinoé (1896-1914), ancienne cité égyptienne. Vous pourrez ainsi découvrir des fragments de masques funéraires, quelques figurines, des céramiques, des verreries ou encore quelques pièces de tissus coptes…

 

etoffe-egypte_01

chien-egypte

Report This Post

Catégories: EXPOSITIONS | Laisser un commentaire

Découverte du sarcophage de Nefer à Abousir

Czech mission directed by Miroslav Barta Old Kingdom Mummy by Luxor Times 2

Czech mission directed by Miroslav Barta Old Kingdom Mummy by Luxor Times 3

Czech mission directed by Miroslav Barta Old Kingdom Mummy by Luxor Times 4

 

La mission archéologique tchèque, dirigée par Miroslav Barta, qui travaille sur la tombe de Nefer à Abousir, découverte en novembre dernier, a mis au jour le sarcophage qui contient le squelette du défunt dont la tête reposait sur une pierre. La tombe de Nefer est inachevée. Construite en pierre, elle fait partie d’un complexe funéraire qui comprend quatre couloirs. Celui situé à l’est est celui de Nefer et d’un membre de sa famille. On y trouve cinq puits et une fausse porte indiquant les titres du défunt. Nefer était prêtre du complexe funéraire de Neferirkarê. Parmi ses titres on trouve celui de « directeur des scribes des documents royaux » « directeur de la maison de l’or » et « gardien des secrets ». L’épouse de Nefer s’appelle Neferethathor et faisait partie, comme son nom l’indique, des prêtresses d’Hathor. Un ensemble de vases (canopes ?) ont été trouvés ainsi que 31 pièces de bijouterie en faïence dorée près des doigts et des orteils

“Le travail n’est pas encore terminé et nous espérons découvrir d’autres inscriptions et objets de cette période importante de l’Ancien Empire”, a déclaré Miroslav Barta.

© Luxor Times

 

Report This Post

Catégories: ARCHEOLOGIE, FOUILLES | Laisser un commentaire

Deux nouveaux colosses à Kom el-Hettan

colosse alemhotep 3

 Deux immenses statues du pharaon Amenhotep III ont été dévoilées dimanche à Louxor, sur le site de Kom el-Hettan.

Les deux immenses statues en quartzite rouge ont été dévoilées dans le temple funéraire du pharaon, également connu sous le nom de “temple de millions d’années”, sur la rive occidentale du Nil. Elles ont été dressées sur leurs emplacements originels, selon les archéologues.

Ce temple est célèbre pour ses deux colosses dont l’un est dit « de Memnon », vieux de 3.400 ans, qui représentent Amenhotep III, dont le règne, au XIVe siècle avant notre ère, marqua l’apogée de la civilisation de l’ancienne Egypte. “Jusqu’à présent, le monde connaissait deux Colosses de Memnon, à partir d’aujourd’hui, il connaîtra quatre colosses d’Amenhotep III“, a déclaré l’archéologue Hourig Sourouzian, à la tête de la mission de conservation du temple.

Les deux nouvelles statues ont été sévèrement abîmées au fil des siècles, “par les forces destructrices de la nature comme les tremblements de terre, ou les irrigations” a prévenu Mme Sourouzian.

L’une des nouvelles statues, qui pèse 250 tonnes, représente le pharaon assis, les mains reposant sur ses genoux. D’une hauteur de 11,5 mètres, elle mesurait à l’origine 13,5 mètres pour 450 tonnes, le pharaon étant coiffé du pschent. Sous la couronne, Amenhotep III porte le némès. Il est vêtu d’une tunique plissée retenue à la taille par une large ceinture. Le long de sa jambe droite se dresse une statue de son épouse Tiyi, coiffée d’une longue perruque et portant une robe longue ajustée. Une statue de la mère du Pharaon, qui a assuré la régence lors de sa montée sur le trône, à 12 ans, était sculptée le long de sa jambe gauche, mais a disparu, selon les archéologues. Le trône lui-même est décoré de part et d’autre de scènes illustrant l’unification de la Haute et de la Basse Egypte.

colosse amen3 debout

La seconde statue du Pharaon, représenté debout, a été installée à la porte nord du temple.

D’autres pièces ont été présentées dimanche, notamment une rare statue en albâtre d’Amenhotep III, une “pièce unique“, a indiqué Mme Sourouzian à l’AFP. Une statue de la fille du pharaon, la princesse Iset, a également été découverte.

 

Report This Post

Catégories: ARCHEOLOGIE, FOUILLES | Laisser un commentaire

PAPYRUS: Stage enfants 2014

Le stage de découverte de l’Egypte ancienne, animé par Amandine Marshall,  est terminé pour cette année ! Les enfants ont passé d’agréables moments, et ont appris de nombreuses choses tout en s’amusant. Les ateliers leur ont permis de réaliser un masque, un extrait du Livre pour sortir au jour sur papyrus, une momie et son sarcophage, et ils se sont essayés au métier de restaurateur de céramique !

Paul01WEB

Riad01WEB

Augustin02WEBMahautWEB

Sofiane01WEB

Un joli masque pour carnaval !

Paul06WEB

Augustin06WEB

Sofiane05web

Riad04WEB

Nos artistes en herbe ont réalisé  sur papyrus des extraits du “Livre pour sortir au jour

Momification01WEB

Malka02WEB

Augustin07WEB

Atelier de momification, confection d’une momie et d’un sarcophage…

Bravo à tous et à l’année prochaine !

 

Report This Post

Catégories: PAPYRUS | Laisser un commentaire