Découverte de la tombe de Karomama

Karomama

C’est au Ramesseum, le temple de millions d’années de Ramsès II situé sur la rive ouest de Louqsor, qu’a été découverte la tombe de Karomama.

De Karomama, on connaît surtout la magnifique statue que l’on peut admirer au Musée du Louvre à Paris. Statue datée de la XXIIe dynastie.

Mais s’agit-il de la même personne ?

God Wife of Amon tomb discovered in the Ramesseum Karomama by Luxor Times 1

La tombe est composée d’un puits de 5 mètres de profondeur et d’une chambre funéraire avec une porte en pierre dont la partie inférieure est in situ. Dans la tombe ont été découverts des offrandes ainsi que des fragments d’une vingtaine d’oushebtis portant le nom de Karomama, ce qui laisse supposer qu’il s’agit bien de sa tombe.

 

God Wife of Amon tomb discovered in the Ramesseum Karomama by Luxor Times 2God Wife of Amon tomb discovered in the Ramesseum Karomama by Luxor Times 3

 

 

 

Catégories: ARCHEOLOGIE, FOUILLES | 1 Commentaire

La tombe d’Amenhotep dit Houy bientôt ouverte au public

2014-635530717503972584-397

La TT 40, qui est la tombe du vice-roi de Koush pendant le règne de Toutankhamon, va s’ouvrir au public à la mi-décembre. Elle est située dans la nécropole de Qournet-Mourraï, sur la rive ouest de Louqsor.

2014-635530719554753834-475

Après trois ans de restauration, la tombe de Houy va dévoiler ses trésors. Elle possède une cour et une chambre funéraire.

2014-635530718164753834-475

C’est une très petite tombe, mais elle possède des peintures magnifiques représentant principalement des Nubiens apportant leurs tributs et des scènes de chasse qui ressemblent à celles trouvées dans la tombe de Toutankhamon ainsi que des scènes montrant Houy salué par des grands prêtres ou au sein de sa famille, avec son épouse Taemouadjsy, responsable du harem d’Amon et de celui de Toutankhamon (Nebkheperourê).

Houy remplaça Djehoutymes qui servit sous Akhenaton. Son fils Paser lui succéda.

 

Catégories: ARCHEOLOGIE, FOUILLES | 1 Commentaire

L’héritage de Sesostris III

La prochaine conférence organisée par l’association Papyrus aura lieu le samedi 6 décembre prochain à 10h15, dans l’auditorium du palais des Beaux-Arts de Lille.

Sébastien Polet, historien orientaliste (Université de Louvain La neuve) nous présentera l’héritage de Sesostris III.

MINOLTA DIGITAL CAMERA

© MDP

Très rapidement Sesostris III incarna le modèle d’une royauté forte, conquérante et puissante. Plusieurs rois de la XIIIe dynastie le prirent pour modèle et voulurent se rapprocher de lui dans l’au-delà en se faisant inhumer à Abydos-Sud à proximité du gigantesque complexe funéraire du roi de la XIIe dynastie. Ahmosis, fondateur du Nouvel Empire imita aussi son ancêtre en faisant bâtir à Abydos un cénotaphe à quelques centaines de mètres des monuments funéraires de Sesostris III. Touthmosis III plaça Sesostris III parmi les dieux et le fit ainsi figurer dans ses constructions nubiennes, hommage d’un conquérant à son illustre ancêtre. Enfin, pour les grecs et les Romains, Sésostris devint le prototype du roi conquérant et aventurier de l’ancienne Egypte. Les exploits qui lui furent attribués dépassaient ceux de Cyrus le Grand, Darius ou Alexandre. Sa gloire éclipsa presque totalement celle des rois du Nouvel Empire.

L’occasion également de voir ou de revoir la très belle exposition consacrée à ce roi méconnu du Moyen Empire.

L’affiche de la conférence est téléchargeable ICI

Catégories: PAPYRUS | Laisser un commentaire

Description de l’Egypte de Jean-Jacques Rifaud

Rifaud

Vient de paraître:

Description de l’Egypte de Jean-Jacques Rifaud

La  coordination générale et l’édition scientifique du catalogue sont assurées par Marie-Cécile Bruwier, égyptologue, directrice scientifique du Musée royal de Mariemont, Wouter Claes, archéologue, bibliothécaire en chef des Musées d’Art et d’Histoire de Bruxelles et Arnaud Quertinmont, égyptologue, chargé des collections d’antiquités égyptiennes et proche-orientales du Musée royal de Mariemont.

Pour la première fois, les planches lithographiques connues à ce jour que Jean-Jacques Rifaud (1786-1852) a consacrées à l’Égypte sont publiées dans leur intégralité. Au cours de son long séjour en Égypte (près de treize ans), sûr de lui, il ambitionne de faire, seul, une publication « Voyage en Égypte, en Nubie et lieux circonvoisins » qui complèterait la fameuse « Description de l’Égypte » réalisée par les nombreux savants de l’Expédition française. Projet démesuré qu’il ne pourra pas finaliser bien qu’il réussisse toutefois à imprimer quelque 222 planches. En revanche, le texte destiné à les accompagner ne verra jamais le jour. À l’instar de la « Description de l’Égypte », les planches concernent les antiquités égyptiennes, l’histoire naturelle (botanique et zoologie) et l’ethnographie.
Cet aventurier hors du commun, l’un des pionniers de l’égyptologie, fut l’un des premiers à fouiller à Karnak, au Fayoum, à Tanis et dans le Delta. Les égyptologues trouveront notamment ici de nombreuses œuvres qu’il a mises au jour et qui sont aujourd’hui à Turin, à Paris et à Munich, quand elles ne sont pas restées en Égypte. D’autres planches présentent les temples de Nubie (absents de la « Description de l’Égypte ») ainsi que des monuments aujourd’hui disparus dans les fours à chaux au cours du XIXe siècle.
Les planches de zoologie, en particulier celles consacrées aux poissons, intéresseront spécialement les naturalistes.
Les planches d’ethnographie quant à elles se démarquent singulièrement de celles de la « Description de l’Égypte », surtout celles qui traitent des usages et de la vie quotidienne en Haute-Égypte et en Basse-Nubie.

 

Le livre est en vente au Musée royal de Mariemont (59 €) ou aux éditions Safran (74 € frais de port compris)

Catégories: LIVRES | Laisser un commentaire

Egyptologie: colloque à Lens et à Lille

Dans le cadre des manifestations organisées autour de l’exposition Sésostris III, un colloque se tiendra les 12 et 13 décembre prochains à Lens et à Lille.

En voici le programme détaillé:

Vendredi 12 décembre, au Louvre-Lens:

10h : Mot d’accueil par Bruno Girveau, directeur du Palais des Beaux-Arts de Lille et Xavier Dectot, directeur du Louvre-Lens. Modérateur Guillemette Andreu

10h30 : Dimitri Laboury « Sésostris III et la question du portrait dans l’art égyptien »

11h15 : Simon Connor « Statuaire et matériaux à la fin du Moyen Empire »,

12h00 : Lilian Postel « Un ensemble de stèles de la fin de la XIIe dynastie »

(Pause)

Après-midi : modérateur Didier Devauchelle

14h15 : Janet Richards « Local saints and national politics in the Late Middle Kingdom »

15h00 : Harco Willems

15h45 : Felix Relats « Le Temple de Médamoud »

16h30 : Visite de l’exposition « Des animaux et des pharaons »

Samedi 13 décembre, au Palais des Beaux-Arts

9h30 : Accueil : Modérateur Pierre Tallet

10h00 : Brigitte Gratien et Laurianne Miellé « Mirgissa/Iqen à la fin du Moyen Empire : la ville civile »

10h30 : Séverine Marchi « Le royaume de Kerma à la fin du Moyen Empire »

11h00 : Visite de l’exposition « Sésostris III, pharaon de légende »

(Pause)

Après-midi : modérateur Vincent Rondot

14h30 : Geneviève Pierrat-Bonnefois « Faïences de la première moitié du 2e millénaire : la discontinuité en questions »

15h15 : Pierre Tallet Sinaï

16h00 : Julien Siesse XIIIe dynastie

Gratuit. Sur inscription préalable.

Contacts réservations : au Louvre-Lens : T. +33 (0)3 21 18 62 62 / au Palais des Beaux-Arts de Lille : reservationpba@mairie-lille.fr

PDF téléchargeable ICI

Catégories: FESTIVALS, COLLOQUES, ETC. | Laisser un commentaire

Les secrets engloutis de l’Egypte

Le ministère égyptien des antiquités a donné son accord pour une exposition itinérante intitulée « Secrets engloutis de l’Egypte », à Franck Goddio, fondateur de l’Institut européen d’Archéologie sous-marine.

MINOLTA DIGITAL CAMERA

MINOLTA DIGITAL CAMERA

© MDP

Cette exposition, qui présentera 293 pièces  proviennent de différents musées égyptiens  (Musée des antiquités au Caire, Musée gréco-romain, Musée national d’Alexandrie, Bibliotheca Alexandrina) et du département des monuments engloutis.

L’exposition se tiendra tout d’abord à l’Institut du Monde arabe à Paris, entre le 7 septembre 2015 et le 7 janvier 2016, avant de se déplacer vers Berlin du 15 avril au 15 août 2016 et de terminer son périple à Londres du 15 novembre 2016 au 15 mars 2017.

Catégories: EXPOSITIONS | 1 Commentaire